Acquérir la bonne posture pour surfer le changement, c'est faire durablement l'économie du consultant qui le conduira...  


Le surf a la particularité de se pratiquer sur une surface mouvante, changeante, relativement improbable et totalement englobante. Le surfeur est celui qui sait retirer l’essentiel, l’efficacité venant de la simplicité, de la pureté : une planche, un homme, une vague, des mouvements précis et ajustés, une capacité certaine à gérer l’erreur. Cette posture permet notamment d’éviter deux comportements fréquents, et pourtant aberrants du point de vue de l’efficacité d’une organisation : maîtriser la complexité en y ajoutant de la complexité et résister au changement. Résiste-t’on a une vague? Et s’il l’on résiste, que se passe-t’il?

Quelle activité mieux que le surf pour comprendre combien il est dangereux de perdre son énergie à lutter contre ce que l’on ne maîtrise pas, combien la lecture fine de l’environnement détermine la qualité des ses actions et combien la connaissance de soi et la confiance permettent de prendre les risques nécessaires à toute évolution?

En déséquilibre dans un environnement complexe, imprévisible et changeant, le surfeur s’ajuste continuellement. Rien n’est acquis. Fruit de son expérience, son intuition l’aide à décider rapidement, au bon moment. Il a conscience de faire un avec son environnement, il est dans le flux, il fait corps avec un écosystème fragile.

Le Management Fluide se nourrit de l’environnement et de son énergie pour se propulser toujours en avant, équilibré par des vertus fondamentales :

  • Fluidité
  • Maîtrise
  • Ouverture
  • Simplicité
  • Ténacité
  • Courage 
  • Intuition
  • Intelligence

Pour mieux conduire le changement en gardant un cap dans la complexité, le Manager Fluide tient compte de 3 enjeux fondamentaux de l’entreprise aux intérêts parfois opposés que nous qualifions de REPERES : l’environnement, l’humain, la raison d'être de l'entreprise. Le surf permet aussi de comprendre (au sens étymologique d’ « inclure » « contenir en soi ») ces repères. Sans repères, on peut dériver et se trouver bien loin de là où l'on voudrait être…


L'écosystème (ou environnement)

Le Management Fluide décloisonne la complexité des organisations en sphères inter-reliées, plus ou moins proches, plus ou moins influentes et influençables et identifie leur dynamique propre, source du changement.

Seule une véritable pensée systémique permet d’évaluer l’impact de ses choix aux niveaux internes et externes, local et global, économique et écologique, concurrentiel et règlementaire, politique et sociétal… Elle offre la vision globale indispensable à la compréhension des forces en jeu.
La responsabilité sociétale de l’entreprise est alors authentique et partagée, ancrée dans l’ADN de l’entreprise.
Pratiquer un Management Fluide, c’est lire et comprendre rapidement un environnement complexe et changeant et agir avec justesse en évaluant son approche par l’expérience.
ET PLUS CONCRETEMENT?
L’océan est notre intervenant-évaluateur.  Aucun discours ne véhicule mieux que lui, immédiatement, intuitivement, les concepts systémiques clés, et aucun verdict n’est aussi objectif que le sien, c’est pourquoi nous vous avons invité à venir à lui pour vous former.

L’humain
L’individu est l’unité du système du Management Fluide, lui-même considéré comme un micro-système. Toute organisation repose sur ses hommes, images fractales et fragmentées de systèmes familiaux, sociaux, culturels… 
La technologie ne cesse de progresser et devance nos besoins, faisant ressortir l’humain comme source de difficulté, d'erreurs, mais aussi comme une véritable richesse. 
La qualité du management et de la vie au travail apparaissent alors comme étant le principal enjeu de l’ère post-industrielle. 
ET PLUS CONCRETEMENT?
L’océan est un miroir qui renvoie l’image de ceux qui s’y aventurent. L’orgueilleux y apprendra l’humilité, l’indécis sera confronté aux conséquences de son hésitation, l'individuel découvrira l'entraide et tous mesureront combien le plaisir est le fruit d’un effort important. La situation pédagogique traduit cette image et donne les clés du développement personnel de chacun. 

La compétitivité, ou « raison d’être »
Le modèle de la « sélection naturelle » de Darwin a longtemps justifié notre mode de croissance. Souvent mal interprété, on oublie que la condition nécessaire à cette dynamique sélective est la diversité et  on occulte la notion de « croissance corrélative » où « différentes parties d’un système sont dans une telle connexion que, si l’une de ses parties varie, l’autre varie encore davantage ». 
Dans un monde de plus en plus interconnecté et interdépendant, il ne s'agit plus de dominer ses concurrents ni de préférer la satisfaction de ses actionnaires à ses valeurs et à sa qualité, mais de servir au mieux l’ensemble des parties prenantes dans une perspective à long terme, durable. La compétitivité devient alors une quête, celle de l'excellence. « The search », disent les surfeurs, unis dans et par l’environnement, mus par un même flux, ensemble et différents.  
ET PLUS CONCRETEMENT?
La situation d’apprentissage atypique du Management Fluide®, hors des cadres de référence habituels, questionne les croyances managériales traditionnelles et introduit l'espace pour se réinventer, renaître unique en basculant des rapports de forces aux rapports de flux, comme le souligne Joël de Rosnay. Cette pédagogie expérientielle, collaborative et  impliquante fournit les outils pour faire de sa raison d'être une évidence. 

Comment s'adapter dans un contexte en perpétuel changement ? 


Spécialiste de la conduite du changement, CORHUS accompagne depuis près de 25 ans de nombreuses organisations dans la conduite du changement, organisationnel ou technologique. Appelés de plus en régulièrement par nos clients, le stress que nous constatons, lié à la transition, est toujours plus intense, accentuant la résistance jusqu'à mettre en échec certains projets coûteux et prometteurs. 


Dans notre mission résolument pédagogique, nous nous sommes alors attaqué au coeur du problème du changement : il ne suffit pas d'accompagner et sécuriser le parcours d'hommes et de femmes à passer d'un état stable initial A vers un état stable final B. Il faut assouplir leur posture, leurs attitudes face au changement. Comment faire? Comment peuvent-ils apprendre et changer en même temps? Il faut un apprentissage fort, simple, qui parle aux sens, aux émotions, comme le démontrent de nombreuses recherches en pédagogie des adultes. Il nous faut une métaphore immédiate qui démontre que l'on peut aborder la complexité très simplement...


C'est alors que l'image de l'Océan, comme environnement complexe et changeant, et du surf, comme réponse toute en simplicité nous est apparue. Les vagues ne se ressemblent jamais, comme les opportunités qui se présentent à nous. Il faut aiguiser ses sens, capter les signaux faibles, s'appuyer sur son intuition pour être au bon endroit, au bon moment. Il faut savoir ajuster son équilibre en permanence, prendre des repères pour éviter de se laisser emporter par les courants, mesurer sa progression... Nous avons alors créé le Management Fluide®. 



www.management-fluide.fr

Comment s'adapter dans un contexte en perpétuel changement

RICHESSES HUMAINES & MANAGEMENT DEPUIS 1992